• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite de la Charente Maritime
          • La Côte de beauté, de La Palmyre à l'Estuaire de la Gironde

La Cote de beauté, de La Palmyre à l’estuaire de la Gironde

La Côte de beauté toute en séduction mérite son appellation. Elle étend ses magnifiques plages et conches, ses dunes sauvages, ses sentiers forestiers, de la presqu'’île d’Arvert jusqu’à l’estuaire de la Gironde. De La Palmyre à Saint-Palais en passant par Royan, Saint Georges de Didonne, et jusqu’à Meschers sur Gironde, ce sont des paysages d’une grande diversité, et une palette de couleurs formées par le bleu de l’océan, le vert des pins maritimes et le blanc des falaises calcaires. Un décor de carte postale pour des vacances enchantées.

© didier salou - Fotolia.com

La Palmyre, un zoo et des kilomètres de plages

Quand on évoque La Palmyre, on pense en tout premier lieu à son zoo, l’un des plus renommés d’Europe et des  plus beaux de France, avec 1600 espèces sur 18 hectares. Mais La Palmyre ce sont aussi des kilomètres de plages de sable fin, de la pointe de la Grande Côte à la baie de Bonne-Anse, et une Côte Sauvage prisée des surfeurs. La Palmyre, créée à côté du bourg des Mathes, est bordée par la forêt domaniale de La Courbe, « lagune verte » de 5000 hectares,  peuplée de  chênes verts et pins maritimes. Pour un point de vue exceptionnel sur la presqu’île D’Arvert, la Côte Sauvage et l’estuaire de la Gironde,  gravissez les 300 marches du phare de la Courbe, haut de 64 mètres.

© Thierry RYO - Fotolia.com


Saint-Palais-sur-mer, station belle époque

Saint-Palais-sur-mer est une station balnéaire réputée, avec sa succession de baies ou « conches »,  ses rochers légendaires, avec le pont du diable et la roche aux moines, ses petites plages, ses carrelets emblématiques de la Charente-Maritime, ses villas Belle Epoque et son sentier des douaniers offrant de belles balades. On peut aussi découvrir le littoral en vélo, grâce aux nombreuses pistes cyclables aménagées.  

Royan, la ville la plus 1950

Première station balnéaire au XIXème siècle, puis celle des  premiers congés payés de 1936, Royan séduit avec ses belles plages de sable fin au creux des conches et ses forêts de pins maritimes et de chênes verts. Si quelques villas témoignent encore de la Belle Epoque,  la ville a été complètement détruite pendant la seconde guerre mondiale et reconstruite dans les années 50.  Palais des Congrès , église notre Dame, marché central, front de mer ont été conçus par de grands architectes ayant fait du béton leur réputation.

A 10 minutes de la ville, les Jardins du monde, implantés au cœur du marais de Pousseau invitent à un tour du monde paysager et horticole et contribuent à la préservation de ce marais urbain.

Du littoral on peut admirer sur un ilot rocheux, le phare de Cordouan,  vigie de 68m de haut. Classé Monument historique, c'est le plus vieux phare de France.

© bart47 - Fotolia.com

Saint-Georges de Didonne, et son sentier littoral

Touchant presque la commune de Royan, située dans une baie, Saint-Georges de Didonne est une station balnéaire pleine de charme. Son sentier littoral permet une promenade un peu sauvage et conduit à la jetée du port. La pointe de Suzac dévoile quelques petites criques sauvages. Dans la forêt de Suzac, la villa de l’estuaire abrite le centre d’interprétation de l’estuaire de la Gironde expliquant sa genèse et ses paysages. La terrasse de cette villa des années 50 offre une vue magnifique sur l’embouchure de la Gironde.

Meschers sur Gironde et ses falaises

Posée sur des falaises de calcaires, Meschers surplombe l’estuaire de la Gironde et offre un paysage spectaculaire et insolite avec d'étranges habitations troglodytiques. Seules sont ouvertes au public les grottes de Régulus et de Matata. Meschers est entouré de plusieurs plages de sable fin propices à la baignade. Nautisme et randonnées font la joie des vacanciers.

© Guy Pracros - Fotolia.com

Talmont-sur-Gironde, plus beau village de France

Perché sur une presqu’île, Talmont-sur-Gironde, ancienne citadelle, offre un panorama exceptionnel sur l’estuaire et ses carrelets (cabanes de pêcheurs construites sur pilotis). Ses petites maisons blanches, son dédale de ruelles étroites invitent à la balade. L’église Sainte-Radegonde, de style roman saintongeais, est édifiée sur un promontoire. A l’intérieur, suspendue à la voute, une frégate ex-voto est classée monument historique. Un minuscule cimetière marin jouxte l’édifice religieux. La promenade des remparts permet de faire le tour du village et d’admirer de très beaux points de vue. A 2 km, à l’est, le site gallo romain du Fâ, ancienne cité portuaire, permet de se plonger dans l'histoire avec sanctuaire et thermes reconstitués.