• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite de la Charente Maritime
          • Val de Charente et Vals de Saintonge

Val de Charente et Vals de Saintonge

Baignée par les eaux de la Boutonne et de la Charente, cette partie nord ouest de la Charente-Maritime offre des paysages verdoyants et vallonnés. Ses églises inscrites au patrimoine de l’Unesco, ses châteaux sources de belles histoires, ses villages discrets,  ses vignes et caves de Cognac invitent à autant de découvertes authentiques. La vallée de la Boutonne est classée site Natura 2000.

Saint-Jean-d’Angely, et son abbaye inscrite à l’Unesco


Ville sous-préfecture, étape sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, Saint-Jean d’Angely est une ville chargée d’histoire. Son abbaye fondée au IXè siècle renferme les reliques de Saint Jean-Baptiste. Détruite par les Vikings puis pendant les guerres de religion elle fut reconstruite au XVIIème et XVIIIème siècles. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Les tours de l’abbatiale constituent un ensemble inachevé, elles servirent autrefois de prison. Attenante aux tours, l’église Saint-Jean-Baptiste fut édifiée au XIXème siècle, tout comme la place de l’hôtel de ville. La ville ancienne, avec ses maisons superbement restaurées témoigne d’un patrimoine exceptionnel.

L'idée du Guide de Charente Maritime

Découvrez l'abbaye , l'accès est facile même en été, et faites une pause déjeuner sur la magnifique place centrale ombragée de la commune, à deux pas , deux adresses de restaurants vous offrant un très bon rapport Qualité / Prix vous y attendent. Le lieu est calme et reposant , ici l'afflux de touristes est moins dense que sur la côte voisine, et cela fait parfois du bien !

Une vue ci-contre de cette petite place où se situe également l'Office de Tourisme de Saint Jean d'Angely.

Aulnay-de-Saintonge, et son chef d’œuvre de l’art roman

Le petit village d’Aulnay-de-Saintonge abrite à la sortie du bourg une pépite, véritable joyau de l’art roman édifié  au XIIème siècle : l’église Saint-Pierre d’Aulnay, sur les chemins jacquaires, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, et encadrée de majestueux cyprès et d’un vieux cimetière. L'édifice est admirablement sculptée d’anges, de vierges, de signes zodiacaux, de représentations du Christ et des Apôtres.

Dampierre-sur-Boutonne, célèbre le baudet du Poitou


A la limite du département des Deux-Sèvres,  Dampierre-sur-Boutonne se visite pour son château Renaissance, ravagé par un incendie en 2002 et remarquablement restauré depuis. La galerie supérieure possède un plafond sculpté d’emblèmes alchimiques. Des parcours thématiques et originaux guident le visiteur. 


L’âne du Poitou est célébré, à quelques kilomètres de là, dans une asinerie, ferme pédagogique dédiée à cette espèce emblématique . L’histoire de la race du baudet existant au XVème siècle, les dispositifs engagés pour sa sauvegarde, l’élevage…tout est expliqué, on peut même goûter aux joies de la balade à dos d’âne.

Taillebourg, comme un tableau de Delacroix

Abritant les vestiges d’un ancien Château fort, Taillebourg, petit bourg de 600 âmes est connu pour sa bataille de 1242,  opposant le roi de France Saint-Louis à Henri III roi d’Angleterre, peinte sur un tableau célèbre d’Eugène Delacroix. Le parc du château offre une vue imprenable sur la Charente et sa vallée.

L'idée du Guide de Charente Maritime: Montez jusqu'au parc dominant les toits du village et la vallée de la Charente,  notamment en fin d'après midi pour y admirer une douce lumière .

A quelques kilomètres de Taillebourg, on peut visiter le Château qui inspira Charles Perrault. On dit que ce dernier prit pour modèle le  château de Crazannes, propriété du comte de Caravaz, pour le fameux conte du Chat Botté et le fameux comte de Carabas.

Crazannes est un « pôle nature » aussi célèbre pour sa pierre de taille que pour ses carrières aujourd'hui désaffectées et qui se visitent en saison. N'hésitez pas à vous aventurer, tout en étant très prudents sur le chemin traversant les carrières, le spectacle de ces abîmes crées par l'homme et aujourd'hui envahis de végétation faite de lianes entrelacées est étonnant. Ce lieu vous invite à la découverte d'un univers étonnant au coeur même de la Charente Maritime , à l'Ouest de Saintes. La pierre de Crazannes, d'un blanc ambré, a servi notamment à la construction du désormais mythique Fort Boyard et de l'Arc de Germanicus à Saintes. De jolies sculptures modernes à l'entrée du site et dans le bourg même de Crazannes témoignent du bel usage que l'on peut faire de ce matériau.

Saint-Savinien sur Charente, le charme discret

Saint-Savinien a le charme discret des petits bourgs bordant la Charente. Son église du XIIème juchée sur un promontoire surplombe la rivière. Saint-Savinien doit son essor au commerce fluvial, du temps où les gabarres transportaient bois, vin, cognac, et pierres de taille. Ses quais constituent aujourd'hui un lieu de promenade fort agréable.

L'idée du Guide de Charente Maritime

Promenez vous sur les quais, superbes en toute saison, n'hésitez pas à faire une balade en bateau sur la Charente, les maisons des quais se reflètent dans l'eau et donnent au lieu un romantisme absolu. 

Pour les grands et les petits, vous pouvez également profiter de la journée pour vous promener dans le parc jouxtant l'embarcadère des promenades en bateau. Vous y trouverez de nombreuses activités pour les enfants dont un magnifique Port Miniature, nous y avons testé pour vous la navigation sur les petits bateaux, c'est très agréable et bucolique !

Saint Savinien est un lieu idéal de détente en famille et de visites , tant sont nombreuses les curiosités à quelques kilomètres aux alentours.

Nous avons également eu un joli coup de coeur pour la superbe petite abbaye de Saint Saturnin, du 13ème, 14ème et deuxième moitié du 16ème siècle, en direction de Saintes, entre Crazannes et Port d'Envaux. Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 1986.

N'hésitez donc pas à faire une halte à Saint Saturnin qui possède également le site archéologique d'une villa gallo romaine, découverte lors de la construction d'un lotissement, et lieu de fouilles depuis 2008. Le site est ouvert au public depuis 2011 et offre des animations en période estivale.