Où observer les oiseaux en Charente Maritime ?

Partager Où observer les oiseaux en Charente Maritime ?
Où observer les oisea ...

La Charente Maritime est une région très intéressante pour l’ornithologie. L’estuaire de la Charente, l’embouchure de la Gironde, la presqu’île d’Arvert, la côte charentaise et ses îles forment un environnement accueillant pour les oiseaux sédentaires ou migrateurs. Des réserves naturelles y ont été implantées pour leur protection. Elles vous permettent une observation respectueuse des oiseaux, une initiation à l’ornithologie et une découverte de ces biotopes exceptionnels. Le Guide de la Charente Maritime vous dévoile les meilleurs sites pour observer les oiseaux en Charente Maritime.

Contempler le vol élégant des oiseaux, c’est une activité que l’on peut faire en toute saison, mais l’hiver est la période la plus propice. Ses lagunes, marais, étangs et l’océan bien sûr sont une source d’alimentation très importante. Les paysages sont favorables à la nidification et à la reproduction, au début du printemps. Le département est situé sur l’axe Est-Atlantique de migration et de nombreux oiseaux migrateurs s’y réfugient pour l’hivernage. La Charente Maritime est donc un paradis pour les oiseaux et pour leurs observateurs.


Photo d’ouverture : @ Ryan Magsino / Unsplash


contenu sponsorisé

Les sites d’observation des oiseaux autour de l’estuaire de la Charente

La Réserve Naturelle du Marais d’Yves

Les marais et les lagunes sont des milieux de prédilection pour les échassiers. Dans la Réserve Naturelle du Marais d’Yves, vous pourrez probablement croiser une Échasse blanche ou une Avocette élégante. À la fin de l’hiver et au printemps, vous y verrez des échassiers plus étonnants, les Cigognes blanches, et encore plus rares dans la région, des Cigognes noires, selon les années. Elles proviennent des Pays de l’Est et s’arrêtent en Charente Maritime pour élever leurs petits. De nombreux autres oiseaux migrateurs y font également une halte, comme les Oies cendrées, les Busards des roseaux et des canards…

la saviez vousLa lagune est un plan d’eau salée, voire saumâtre, selon le cas. Elle est isolée de l’océan par un banc de sable. De fait, c’est un milieu instable qui évolue sans cesse au gré des tempêtes qui balayent la côte. Les lagunes sont de plus en plus rares sur la façade atlantique et celle du marais d’Yves est très importante pour l’étude de ce biotope spécifique.

échasse blanche

Une échasse blanche ; Photo : @Ryzhkov Sergey    CC BY-SA 4.0 

La Cabane de Moins

À proximité de Rochefort-sur-Mer, la Cabane de Moins est un Pôle Nature, ainsi qu’une Réserve de chasse et de faune sauvage. C’est une zone humide, sous la forme d’un réseau de canaux qui traversent des prairies de pâturage et relient des plans d’eau. C’est l’univers des canards, sarcelles et des aigrettes. Si vous êtes très discret, vous surprendrez peut-être une loutre !


La Station de Lagunage de Rochefort-sur-Mer

La station de traitement des eaux usées de Rochefort-sur-Mer est particulièrement innovante et écologique. Elle utilise un système de lagunage, avec des bassins. Cette méthode naturelle génère une prolification du plancton qui attire de nombreux oiseaux aquatiques : échassiers, canards, grèbes, passereaux... L’Espace Nature de la Station de Lagunage organise des visites guidées pour mieux comprendre ce système novateur et admirer les oiseaux depuis son observatoire.

contenu sponsorisé

La Réserve Naturelle de Moëze-Oléron

La Réserve Naturelle de Moëze-Oléron est principalement marine. Elle protège la « mer des Pertuis », entre l’île d’Oléron et l’estuaire de la Charente. Elle englobe les marais, les vasières et les prairies à proximité de l’estuaire. C’est dans cet espace que vous pourrez découvrir près de 300 espèces d’oiseaux marins, migrateurs, des échassiers des marais… et par exemple le Courlis cendré, l’Huîtrier pie, le Chevalier gambette, pour ne citer que ces quelques vedettes parmi tant d’autres !

huitrier pie

Des Huîtriers Pie, à observer avec patience . Photo : @Bjørn Christian Tørrissen    CC BY-SA 3.0

Le Centre nature du Marais poitevin et son parc ornithologique

On s’éloigne de l’estuaire de la Charente pour rentrer dans les terres charentaises, ou plutôt dans son marais poitevin… Situé à Taugon, le site « Échappées Nature » du Marais poitevin vous propose une balade en barque ou un sentier découverte pour contempler sa flore, sa faune et notamment ses oiseaux. Le parc ornithologique vous permet de voir des espèces emblématiques du marais, comme l’Eider à duvet, l’Oie rieuse, ou encore le Héron bihoreau…

la bonne idéeSur réservation, vous pouvez faire des balades à l’aube ou au crépuscule, un moment privilégié pour observer avec discrétion des oiseaux et des animaux, en plein repas.

oies rieuses

Des Oies rieuses en plein vol. Photo : @Frebeck  CC BY-SA 3.0

Observer les oiseaux de l’estuaire de la Gironde

Le site Échappées Nature de Vitrezay

Le Pôle Nature de Vitresay, classé « Échappées Nature », vous fait pénétrer dans ce biotope exceptionnel de l’estuaire de la Gironde. Composé de marais et de roselières, il accueille une multitude d’oiseaux, spécifiques aux estuaires et endémiques de la région. Durant la migration, des oiseaux plus exotiques y séjournent.

la saviez vousUne roselière est un espace où s’épanouit principalement la grande famille des roseaux. Il en existe de toutes sortes, mais leur zone d’implantation est caractéristique. Ils apprécientles zones humides, avec une faible profondeur d’eau. Ils occupent donc des bordures de plans d’eau : lacs, étangs, mares, marais…

 

Le parc de l’Estuaire

À Saint-Georges-de-Didonne, le Parc de l’Estuaire n’est pas spécifiquement tourné vers l’ornithologie. Il mène plutôt des actions en faveur de la protection des Crapauds épineux, en priorité, et plus généralement des grenouilles et tritons qui vivent dans les marais. Néanmoins cette zone marécageuse attire beaucoup d’oiseaux.

 

La maison de la Forêt de Haute-Saintonge

La Maison de la Forêt est dédiée à la forêt de la Double Saintongeaise, peuplée de pins maritimes, et aux métiers qui en découlent. Elle se trouve au cœur d’un domaine forestier que l’on peut parcourir, au fil d’un sentier aménagé pour préserver les habitats des animaux, oiseaux, reptiles et insectes. Si ses stars sont le Vison d’Europe et la tortue Cistude, les oiseaux y trouvent un nid douillet, notamment la Huppe fasciée, le Guêpier…

la bonne idéeSi vous voulez mieux connaitre l’estuaire, on vous emmène faire une escapade dans l’Estuaire de la Gironde entre terre, fleuve et océan.

estuaire de la gironde

L’estuaire de la Gironde, à découvrir dans notre article. Photo @Lesley Williamson

Les oiseaux des îles

L’île d’Oléron

Le Marais aux Oiseaux de Dolus-d’Oléron est implanté sur d’anciens marais salants. C’est à la fois un espace de protection de ce fragile écosystème, de sauvetage des animaux et un établissement à vocation pédagogique. C’est une visite à faire en famille. Les enfants apprécieront la ferme pédagogique, la héronnière et son observatoire pour voir les cigognes, les rapaces, les goélands et échassiers.

La Réserve ornithologique du Grand Marais Papineau se trouve à proximité de Saint-Denis-d’Oléron, entre les lagunes de la Bétaudière et les dunes de Barataud. Ce site de protection ne se visite pas, mais vous en ferez le tour sur une piste cyclable, pour admirer les colverts, mouettes, oies cendrées…

Vous pourrez aussi les guetter dans la forêt domaniale de Saint-Trojan-les-Bains, au Port des Salines à côté du pont d’Oléron et le long de son littoral bien entendu.

la bonne idée


Une balade insolite et amusante à bord du petit train de Saint-Trojan.

lagunes des marais salants

Les lagunes des marais salants, propices à l’observation des oiseaux. Photo @Guide Charente Maritime

L’île de ré

L’écomusée du Marais Salant de Loix est avant tout un musée sur la saliculture, mais c’est un espace naturel très attractif pour l’avifaune. Vous pourrez y voir l’Aigrette garzette, le Tadorne de Belon, la Gorgebleue à miroir.

Entre Ars-en-Ré et les Portes-en-Ré, la Réserve de Lilleau des Niges est un espace protégé, réservé exclusivement aux volatiles, cependant vous pouvez les apercevoir depuis les routes alentours.

Au bout de la Réserve de Lilleau des Niges, le Phare des Baleines est entouré d’un parc, où vous pourrez voir les oiseaux de la réserve. Le site est accessible toute l’année et vous pourrez visiter le phare, la vieille tour et son musée.

la bonne idée


Une balade hivernale sur l’île de Ré.

contenu sponsorisé

Des sites pour aller plus loin

Voici une sélection de site sur l’ornithologie :

 

Voilà notre tour des sites d’observation des oiseaux de la Charente Maritime qui s’achève. Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter de belles découvertes ornithologiques, des souvenirs et des clichés mémorables !

 

Vous avez aimé notre article ? Retrouvez-en d’autres sur notre Blog.

Suivez-nous sur la page Facebook du Guide de la Charente Maritime et sur Instagram @guidecharentemaritime


Retour à la page "Détente"