Balade au Lac de Guizengeard et ses 50 nuances de bleus

Lorsque le lac de Guizengeard fût évoqué pour la première fois dans mon entourage, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un endroit imaginaire tout droit sorti d’un décor du Seigneur des Anneaux. Alors l’exploratrice aventureuse en moi, toujours en quête d’imprévus, a cherché et a trouvé cet endroit mystérieux blotti au cœur d’une immense forêt à la frontière de la Charente-Maritime et du Sud-Charente. C'est un lieu idyllique. Un lac bleu où la couleur de l’eau est aussi intense que surprenante. On fait difficilement mieux en termes de décor de randonnée. Dépaysement garanti !

Découverte du Lac de Guizengeard

Pour étancher les soifs d’aventure les plus sauvages, rien de tel qu’une belle randonnée dans la forêt de la Double Saintongeaise, dans l’arrière-pays Charentais ! Limitrophe de la Charente-Maritime, située à 6 km au sud-ouest de Brossac, la « Balade Lac Bleue » est signalée sur Google Maps près du village de Guizengeard. Pour y parvenir, prendre la sortie D58 direction Oriolles depuis la N10 puis suivre Guizengeard. En arrivant dans le lieu-dit Chez Thomas, prendre la direction Boresse pendant 1 km. Suivez le fléchage du « Sentier de découverte de l’argile ». Vous pouvez vous garer sur le parking de l’église (à droite) pour prendre le sentier qui mène aux eaux scintillantes au milieu de la forêt. La balade du lac de Guizengeard suit un itinéraire en boucle de 3 kilomètres, facile et accessible aux marcheurs de tous niveaux.

Lac de Guizengeard

Depuis Chez Thomas, suivez la direction de Boresse

Lac de Guizengeard
Le lac de Guizengeard et le sentier vu du ciel 


Un paysage façonné par l’Homme reconquit par la nature

Entre 1975 à 2013, l’exploitation de l’argile blanche par l’Homme a considérablement bouleversé cet environnement forestier. À l’origine de ce paysage surnaturel, cette ancienne carrière de kaolin produisait une belle terre blanche destinée à la fabrication de la porcelaine, de tuiles, de briques,et de produits cosmétiques et pharmaceutiques. Pour extraire et transformer le kaolin, les exploitants déplaçaient des milliers de mètres cubes de matière en creusant jusqu’à 40 mètres de profondeur. Après la fin de l'exploitation industrielle de l'argile blanche, la végétation a repris ses droits et cette immense carrière à ciel ouvert s'est remplie d'eau de pluie, donnant naissance à un lac artificiel profond que nous découvrons aujourd’hui. Ce nouvel environnement demeure encore très jeune et l’acidité des sols des différentes couches géologiques empêche tout développement de la vie aquatique dans le lac (algues, poissons, batraciens). L’eau est cristalline, transparente, et ne présente aucune matière en suspension qui puisse absorber la lumière. Celle-ci se réfléchit pleinement dans le lac qui arbore ainsi un camaïeu de bleus, du turquoise au bleu azur, pour le plus grand plaisir des promeneurs et des amoureux de la nature.

Lac de Guizengeard


Lac de Guizengeard

3km de sentiers forestiers à parcourir 

Lac de Guizengeard

50 nuances de bleus du lac

Un espace fragile à préserver

Deux sentiers permettent de découvrir ce site à la beauté déconcertante : le circuit du Grand Bois du Marais et le circuit des Guêpiers. Après environ 20 minutes de marche en plein cœur de la forêt de pins, vous découvrirez le panorama somptueux de cette oasis du bout du monde ! Des falaises dorées s’érigent devant nous, résultat de l’exploitation du sous-sol des décennies passées. D’une hauteur pouvant atteindre une trentaine de mètres, seulement 10 à 15 mètres sont visibles au-dessus de la surface de l’eau. Avec l’évolution naturelle des sols et le développement progressif de la végétation, ces falaises instables sont amenées à reculer et à se dissoudre, sujettes à l ‘érosion de l’eau de pluie. Avec le temps, faune et flore se développeront pour coloniser ce milieu et recréer un écosystème équilibré. Propriétaire du site aujourd’hui, le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes veille à sa réhabilitation en réserve naturelle et à la préservation de la biodiversité.

Lac de Guizengeard

Des panneaux d’information sur le sentier

Lac de Guizengeard

Les couleurs changeantes du lac aux différentes heures de la journée

Lac de Guizengeard


Tout au long de la balade, des panneaux vous livrent des informations sur l’histoire, la faune et la flore locale pour allier le plaisir de la marche à pied à la découverte de cet environnement atypique et fascinant. De nombreuses espèces d’animaux ont élu domicile autour du lac bleu et peuvent être observées : genette d’Europe, guêpier d’Europe, chevreuil, échasse blanche, libellules multicolores et martin pécheur.  Partager ces landes et ces espaces boisés avec la faune locale est primordial pour la valorisation de cet environnement naturel, c’est pourquoi ces deux itinéraires appellent tout autant à l’émerveillement qu’au respect de la nature sauvage. A cet effet, il est interdit de se baigner dans ces eaux aux couleurs des Caraïbes. L’instabilité des sols sur 30 à 50 mètres de profondeur sur un fond d’argile glissante rend tout sauvetage impossible et la baignade dangereuse.

Lac de Guizengeard


Lac de Guizengeard


Comptez environ deux à trois heures de promenade pour profiter pleinement de ce petit paradis sauvage et pour une immersion totale dans ce décor à couper le souffle. N’oubliez pas votre appareil photo, vous ne résisterez pas au plaisir de rapporter vos propres clichés !

Je vous souhaite une belle balade autour du lac bleu de Guizengeard. Je garde pour ma part un souvenir inoubliable de cette randonnée vivifiante aux paysages grandioses !


Vous avez aimé ce reportage ? Retrouvez-en d'autres sur notre BLOG !
Nous sommes aussi sur Facebook, abonnez-vous à la Page Facebook du Guide Charente Maritime.
Retrouvez-nous sur Instagram @guidecharentemaritime


Article et photos préparés par Lesley Williamson pour le Guide Charente Maritime


Retour à la page "Incontournable"